top of page

Partie 2 : Le poids du doute 🎭🤔

Dernière mise à jour : 25 oct. 2023

SÉRIE - Pourquoi j'ai quitté mon emploi à 6 chiffres pour devenir artiste à plein temps

Affronter ses peurs et surmonter ses doutes : La bataille intérieure pour accueillir l'art


Reprendre là où nous nous sommes arrêtés

La semaine dernière, je vous ai donné un tout petit aperçu de la décision qui a changé ma vie et qui m'a fait passer du domaine de la cybersécurité à l'univers coloré du réalisme abstrait. Aujourd'hui, nous allons plonger dans les courants émotionnels souterrains qui ont traversé cette période de transformation.


Parce que vous dire que j'ai pris cette décision avec le cœur léger et toute l'assurance du monde serait vous mentir. Pour une personne ayant privilégié son côté cartésien depuis bien (trop?) longtemps, ce n'était rien d'autre qu'une décision irrationnelle. J'ai dû faire une grande place à mon instinct, plus qu'à ma raison, pour arriver à conclure que c'était ce qu'il fallait faire, ici et maintenant.

Je vous invite à découvrir les peurs et les doutes que j'ai dû surmonter.

Le critique intérieur : Rencontrez mon juge le plus sévère 🗣

Oh, le critique intérieur - mon propre ennemi implacable. C'est cette voix lancinante qui vous fait douter de votre talent, qui sème le doute lorsque vous êtes sur le point de réaliser quelque chose d'extraordinaire. J'avais beau avoir des gens autour de moi qui m'encensait sur ce talent nouvellement découvert et dévoilé et que je devrais les vendre, ma petite voix me disait: "Ils ne te disent ça que pour être gentil avec toi", "Tu n'as pas assez de talent pour en vivre", "Personne ne va vouloir acheter ça voyons", "Tu n'es pas assez créative", "Ça ne fonctionnera jamais".

Je mentirais si je disais qu'il m'a été facile de l'ignorer. J'ai commencé à méditer et à faire des affirmations quotidiennes pour la tenir à distance, en réalisant que ce dialogue intérieur n'était pas mon ennemi, mais une partie de moi qui cherchait à se protéger d'un échec potentiel. C'est comme ça, le cerveau n'aime pas le changement, car pour lui, changement = danger!

J'ai appris depuis qu'une grande résistance est un signe de croissance! Elle indique que ce que l'on fait nous pousse à atteindre quelque chose de nouveau et de meilleur.

La peur du jugement des autres : Le public invisible et le stigmate de l'"artiste affamé" 👀

N'oublions pas le jugement que nous craignons souvent de la part du monde qui nous entoure. Il y a une vulnérabilité particulière à exposer son art au regard et à la critique de tous. Les gens comprendront-ils mon travail? Riront-ils?

Et parlons d'un autre aspect: la crainte d'être jugé pour avoir quitté un emploi prestigieux et bien rémunéré dans le domaine de la cybersécurité pour se consacrer à l'art, un domaine souvent associé à l'instabilité financière et au stéréotype de l'"artiste affamé".

Cette inquiétude ne concernait pas seulement l'art lui-même, mais aussi la façon dont les autres percevraient ce choix de vie monumental. Penseraient-ils que je traverse une crise de la quarantaine? S'interrogeraient-ils sur ma santé mentale en s'éloignant d'excellentes conditions de travail et d'un salaire plus qu'enviable pour plonger dans le monde incertain de l'art?

En affrontant cette peur, j'ai réalisé que ces questions, ces jugements, ne sont pas un reflet de moi, mais un miroir des normes et des attentes de la société. J'ai décidé que le regret potentiel de ne pas suivre ma passion pèserait bien plus lourd que les jugements éphémères des autres.

Les peurs financières : Le grand livre de la vie 📊

Nous sommes souvent conditionnés à mesurer le succès à travers la stabilité financière. Je n'étais pas différente, bien au contraire! J'avais choisis mon chemin de vie en raison de la stabilité financière!

Il était réconfortant de savoir à quoi ressemblerait le prochain chèque de paie, mais finalement, à quel prix?

Mon critique intérieur a souvent porté une casquette de comptable (ce qui est facile lorsque c'est votre formation universitaire), évaluant les risques de quitter mon emploi stable (et ayant travaillé en gestion du risque pendant plus de 20 ans, j'étais bien équipé pour cette tâche).

J'ai transformé cette crainte en un exercice de recherche, en élaborant un plan d'affaires pour mon art, en décomposant les coûts et en déterminant les sources de revenus.

Est-ce que j'avais toutes les réponses? NON!

Est-ce que ça allait être facile? BIEN SÛR QUE NON!

Est-ce que c'était ce qu'il y avait de plus rationnel à faire financièrement? ABSOLUMENT PAS!

Peindre un nouvel ensemble de compétences : Évolution artistique 🎨

Partir de zéro peut être intimidant et franchement décourageant, c'est le moins que l'on puisse dire.

J'avais le médium, mais je devais étudier les techniques. Je savais que j'avais la passion à l'état brut, le côté instinctif; ce qu'il me fallait, c'était d'outils pour l'exprimer avec précision.

Je me suis donc inscrite à des cours d'art virtuels, j'ai rejoint des communautés artistiques en ligne et je me suis plongée dans l'apprentissage.

Accepter l'inconnu : le frisson et la terreur 🌌

Vous souvenez-vous de votre première balade à vélo sans les petites roues de "secours"? Cette sensation de vacillement, le vent contre votre visage et la panique momentanée avant que vous ne réalisiez que vous êtes en train de le faire - c'est ce que j'ai ressenti en embrassant l'inconnu. J'ai choisi d'affronter mes doutes en face, pour voir quelles opportunités se cachaient derrière eux.

Et oui, repartir au bas de l'échelle alors que j'étais devenu maitre dans mon métier corporatif! OUF

Conclusion : Les peurs sont des panneaux indicateurs, pas des panneaux d'arrêt 🛑➡️

Soyons réalistes, les peurs ne disparaissent jamais vraiment; elles prennent simplement de nouvelles formes. Alors pourquoi les considérer comme des obstacles?

J'ai choisi de les interpréter comme des panneaux de signalisation - des indices qui m'incitent à faire une pause, à réfléchir, puis à aller de l'avant avec plus de conscience.

Et laissez-moi vous dire que cela a fait toute la différence.

Alors que nous continuons à éplucher les couches de ce voyage transformateur, nous allons faire un petit détour. La semaine prochaine, nous remonterons le temps et revisiterons mes premières années dans mon petit patelin. Vous aurez un aperçu des racines de mon parcours artistique, là où mes gribouillis ont commencé à trouver leur valeur (ou pas 😉).



À 𝐩𝐫𝐨𝐩𝐨𝐬 𝐝𝐞 𝐥'œ𝐮𝐯𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧


Titre: Sans Titre

Dimension: 16 po X 12 po

Année de Création: 2021

Médium: Acrylique

Il s'agit de mon 2e essai de l'œuvre que je vous ai présentée la semaine dernière. Et oui, en "déterrant" cette toile, j'ai finalement élucidé le mystère : la toile de la semaine passée n'a pas été détruite, j'ai tout simplement repeint par-dessus, essayant de faire mieux.

Je dois dire que cette deuxième tentative ne m'a pas convaincue davantage que la première. Cette œuvre est donc demeurée inachevée.



Curieux de voir où mes expérimentations artistiques me mènent lorsque je suis vraiment satisfait du résultat? Rendez-vous dans ma boutique en ligne pour découvrir mes œuvres 'réussies'!

58 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page